Quels sont les meilleurs bois de chauffage ?

bois de chauffage

Le mode de chauffage fonctionnant au bois est à la fois économique et écologique. Voilà pourquoi son utilisation est de plus en plus encouragée par l’État. Le bois est d’ailleurs considéré comme une source d’énergie bon marché et efficace pour assurer un confort optimal au sein du foyer. Toutefois, il existe plusieurs critères à prendre en compte pour garantir la performance de chauffe.

Quelle essence choisir ?

Les bois durs dégagent plus de chaleur et brûlent lentement, même pour un taux d’humidité équivalent. Ce sont donc les meilleures essences. Si possible, optez pour le chêne, l’orme, le charme, le châtaigner, le hêtre, le frêne, l’érable et l’orme. Vous pouvez également vous tourner vers les bois mi-durs que l’on appelle des bois domestiques ou sauvages tels que les arbres fruitiers ou les bouleaux. Les pommiers et les merisiers sont très prisés pour chauffer les logements. Les autres bois permettent le plus souvent d’avoir de belles flammes, mais ne durent pas longtemps. Dans tous les cas, évitez les bois tendres et les bois résineux à l’instar du peuplier, du pin maritime, de l’épicéa, du pin sylvestre, du sapin, du tilleul, du saule, de l’aulne et du mélèze. Les bois qui éclatent projettent des braises, tandis que ceux qui encrassent risquent de détériorer rapidement le foyer. Si vous recherchez un site de vente de bois, rendez-vous sur  www.combustibles-gruchy.fr

Remarque : Le bois densifié ou bois condensé est 100 % naturel. Il produit beaucoup de chaleur, peu importe le taux d’humidité. C’est une bonne alternative à la bûche traditionnelle.

Quelle est l’importance du taux d’humidité ?

Peu importe l’essence de votre choix, il vous faut un bois sec afin d’optimiser son rendement. Celui-ci dispose d’une bonne qualité thermique et ne risque pas d’endommager votre appareil. De plus, il ne dégage que peu de fumée. Pour connaitre le degré d’humidité d’un bois, il suffit de jeter un œil sur le taux d’humidité. Pour lui assurer une bonne efficacité, misez sur un bois ayant un taux d’humidité inférieur à 20 %. Pour atteindre ce seuil, le produit a été stocké depuis au moins 18 mois. Quoi qu’il en soit, il faut noter que le temps de séchage varie selon les essences. Les bois de feuillus durs nécessitent davantage de temps de séchage par rapport aux bois tendres. Il existe également une autre méthode pour évaluer si le bois est sec ou pas. Il suffit de vérifier son poids et son aspect. Un bois sec est léger et présente des craquelures. De même, l’écorce se défait facilement.

Bon à savoir !

Fuyez les bois industriels ou traités. Ces bois dits de « récupération » peuvent libérer des vapeurs toxiques sous l’effet de la chaleur. Ce qui présente un danger réel pour les occupants. Il faut également penser à stocker convenablement vos bois. L’idéal, c’est de les mettre dans un endroit ventilé et loin de l’humidité. Pour dénicher un produit adapté, faites vos achats sur un site spécialisé en vente de bois de chauffage. Vous y trouverez tout ce dont vous aurez besoin, des bois classiques aux granulés de bois. N’hésitez pas à comparer pour dégoter la meilleure offre. N’oubliez pas non plus de lire attentivement la fiche produit pour connaitre tous les détails sur chaque essence proposée afin d’éviter les mauvaises surprises.

Comment installer un poêle à gaz dans sa maison ?
Combien coûte un poêle à bois ?